Récupération d'eau de pluie

La récupération d'eau de pluie :

 

Comme on trouvait ridicule de mettre de l'eau potable dans la chasse d'eau, on a décidé de récupérer l'eau de pluie. Il a fallu choisir la cuve : plastique ou béton ? Les cuves plastiques sont plus légères, mais comme celles en béton neutralisent naturellement l'acidité de l'eau de pluie, notre choix s'est orienté vers le béton. Après quelques sites parcourus nous avons défini qu'il nous fallait au moins 5000 litres de capacité. L'accès difficile du terrain nous a orienté vers deux cuves de 3000 litres (plus facile à livrer et à manipuler : 1.5 tonne chacune tout de même). Et c'est parti pour des tranchées et des trous dans le terrain :

 

 

Bien sur on est encore tombé sur une veine rocheuse....

 

On a creusé 10 cm plus bas pour pouvoir déposer un lit de sable bien mouillé.

 

Après avoir déposé les deux cuves au fond, on a comblé les espaces vides avec du gravier pour éviter un tassement dans le temps.

Ensuite il a fallu relier les cuves entre elles et relier une des cuves à la maison. Pour transporter l'eau jusque dans la maison on a mis en place un tuyau PE de diamètre 32. Lors de la pose des gaines (une pour l'eau et une pour l'électricité) dessous la dalle de la maison, j'ai fais une petite erreur en ne demandant pas au maçon de les enterrer plus profond. Elles passent un peu trop près du sol à mon goût. Lorsqu'on a passé le tuyau PE dans la gaine, j'ai mis un peu d'isolant autour de celui-ci à l'endroit le plus prés du sol. Puis j'ai entouré la gaine avec un tuyau de drainage. Dans l'espace entre les deux, j'ai injecté de la mousse expansive.

 

 

Sur la photo ci-dessous, il ne reste plus qu'a injecter de la mousse expansive entre la gaine bleue et le tuyau de drainage jaune (qui du coup ne draine plus mais sert uniquement à contenir la mousse expansive)

 

Dans la cuve, j'ai relié le tuyau PE à un tuyau souple armé de 3 cm de diamètre et j'ai fixé le bout à 10 cm du fond de la cuve (pour ne pas aspirer de dépôt), sans oublier de mettre une crépine qui filtre un peu les impuretés et un clapet anti-retour pour amorcer plus facilement la pompe et éviter que l'eau dans le tuyau ne redescende dans la cuve entre deux mise en marche de la pompe.

 

Afin de relier les cuves il y avait deux solutions : les relier par le bas ou par le haut.

Par le bas, c'était assez simple. Il suffisait de demander au fabricant des cuves de mettre un joint en partie basse et de les relier au moyen d'un tuyau PVC. Le seul hic c'est la durée de vie du joint. J'avais peur d'avoir des fuites dans quelques années. En cas de mouvement des cuves, le tuyau pourrait casser et comment réparer à deux mètres sous terre ???.

J'ai donc choisi de les relier par le haut en utilisant le principe du siphon. Les cuves étant placées à la même hauteur, je les ai reliées avec un tuyau de PE de diamètre 32. Il faut que ce tuyau face une belle courbe, sans pliure. Les deux extrémités du tuyau doivent être toujours sous l'eau pour éviter qu'il ne se désamorce. J'ai donc déposé deux regards en béton remplis d'eau au fond des cuves. Comme les regards n'étaient pas bien étanches, j'ai fixé deux fonds de bidon en plastique dans les regards avec des colliers serre flex. Je trouvais les regards un peu haut, ce qui aurait laissé beaucoup d'eau inutilisée au fond de la deuxième cuve. J'ai donc coupé un peu le béton et le plastique.

 

J'ai ensuite rempli les regards avec de l'eau. J'ai plongé une extrémité du tuyau dans un des regards et je l'ai fixé avec un collier.

Sur la photo ci-dessus on voit deux tuyaux car j'ai doublé le système. il y a donc deux tuyaux qui relient les cuves, donc débit deux fois plus rapide de transfert entre les cuves.

 

Ensuite j'ai mis dans l'autre extrémité un tuyau d'arrosage en faisant l'étanchéité avec la main. J'ai injecté de l'eau et lorsque plus aucune bulle d'air ne sortait à l'autre bout j'ai fixé l'autre bout dans l'autre regard rempli puis j'ai coupé l'eau. Les bouts du tuyau sont coupé en biseau pour éviter un effet ventouse (j'ai lu cela sur un site dédié à la récupération d'eau).

Avec le simple principe des vases communicants, les niveaux d'eau s'équilibrent entre les cuves.

Pour améliorer le système, je mis un deuxième tuyau en parrallèle. En fait un seul tuyau de diamètre 32 suffit amplement puisque lorsque j'ai eu fini d'amorcer le premier tuyau, il a commencé à remplir la deuxième cuve. J'ai mis trés longtemps à amorcer le deuxième tuyau (je ne sais pas pourquoi cela ne fonctionnait pas du premier coup, comme pour le premier) et je suis donc resté au moins un heure dans l'eau à 10 degrés avant que le deuxième tuyau ne soit (je pense) enfin amorcé. (Je me suis enrhumé...)

 

Pendant ce temps les cuves s'étaient équilibrées juste avec un tuyau soit un transfert d'environ 1000 litres en une heure.



29/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres