Au fil de l'eau

Eté 2008 :

 

 

 

 

          Achat du terrain. Je passerai sur les nombreux déboires liés à l'incompétence de la banque, mais la vente définitive est conclue fin octobre 2008. On pensait que c'était la partie la moins compliquée, ben finalement que de stress. Mais ce n'était pas compliqué, juste que nos intervenants l'ont rendu très très compliqué.... Et ce n'est rien de le dire...

 

 

 

 

          Et c'est parti pour la réalisation des plans et du montage du dossier "permis de construire".

 

 

 

 

05 janvier 2009 :

 

 

 

 

          Rendez-vous sur le terrain avec un architecte du CAUE (c'est quoi le CAUE ?) de l'Ain. On a de la chance dans l'Ain, l'architecte se déplace sur le terrain pour évaluer l'intégration du projet dans l'environnement.

 

 

 

 

          Présentation du projet par -7°. Pas facile pour lui de prendre des notes.

 

 

 

 

          L'architecte trouve que notre petite maison ne sera pas assez mise en valeur dans le trou, par rapport aux autres maisons voisines qui sont trés hautes. Il trouve aussi que le stationnement des véhicules dans le bas du terrain, ce n'est pas une bonne idée, notamment en raison de la superbe vue que cela risquerait de gâcher. Nous avions effectivement pensé nous aussi à aménager un parking dans le haut avant la maison, mais celle de notre projet se trouvait assez bas et rendait difficile l'amégament d'un parking en haut. Il préconise de concevoir un niveau en dessous du kit en bois. Ce niveau se trouverait de plain-pied dans le jardin. La maison serait alors rehaussée d'environ 1m60 par rapport à notre projet, permettrait l'aménagement d'un parking, tout en adoucissant la pente et de mieux s'y adapter Il délivre aussi quelques conseils sur la construction : teinte du bardage etc...

 

 

 

 

          Deux jours plus tard on reçoit par mail son avis motivé, avec des croquis explicatifs (trés trés efficace, merci le CAUE de l'Ain !!!).

 

 

 

 

          Plein de bonnes idées mais le bémol, c'est qu'il me faut reprendre le projet à zéro. OUPS !!!

 

 

 

 

07 janvier 2009 :

 

 

 

 

          Retour sur la planche à dessin. On réfléchit, on réfléchit, on réfléchit, on réfléchit, on réfléchit, bref on réfléchit beaucoup. Après quelques nuits presque blanches, les idées reviennent. la nouvelle maison prend forme. Nous voila avec une maison qui ressemble à un très vieux projet : 162 m², un grand trou entre le rez-de-chaussée et le premier étage qui donne du volume. Une immense cuisine pour ma chérie (non, non, pas macho, elle revendique son territoire...) et même un atelier bois pour moi.

 

 

 

 

    Et voila les plans...

 

 

 

 

  

 

 

 

 

08 février 2009 :

 

 

 

 

Après avoir reçu les propositions du CAUE, nous avons adressé un mail au SDAP (c'est quoi le SDAP ?Anciennement les bâtiments de France). L'architecte qui va avoir la charge de notre dossier nous a répondu la semaine dernière. Elle accepte de recevoir un avant projet afin d'émettre un avis sur celui-ci, avant de déposer la demande de permis de construire. Cela devrait nous permettre, après avoir tenu compte de ses prescriptions, de ne pas voir notre permis refusé. Ca, c'est le gros avantage. L'inconvénient, c'est qu'il y aura certainement des modifications à faire, en espérant qu'elles soient mineures, pour ne pas tout reprendre à zéro comme après le passage du CAUE. Dés demain, je transmets l'avant projet. On devrait avoir sa réponse dans les trois semaines... Plus qu'à attendre....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 février 2009 :

 

 

 

 

Une bonne surprise aujourd'hui : l'architecte du SDAP nous a laissé un MAIL. Elle trouve notre projet très complet (faut dire qu'on a mis le paquet et on a soigné les documents et explications). Elle m'invite à un rendez-vous dans leurs locaux pour en discuter. Chouette ...

 

 

 

 

Le rendez-vous est pris pour début mars. Va falloir ronger son frein....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06 mars 2009 :

 

 

 

 

 Rendez-vous auprès de l'architecte du SDAP (Bâtiment de France)

 

«On croyait que c'était la partie la plus difficile, et bien jusqu'à présent c'était le moins dur...» ais-je dit à l'architecte. Elle m'a répondue (oui, c'est UNE architecte et très jolie en plus...) que cela c'était bien passé car notre dossier était bien préparé (cela fait plaisir après l'énergie dépensée). Après tout ce que l'on a pu entendre ou lire sur les Bâtiments de France, je dois dire que j'ai été agréablement surpris. On est tombé d'accord assez facilement sur TOUT. Je n'ai que quelques modifications à faire concernant les tailles des fenêtres (encore des plans à refaire....).  Il faut dire qu'on avait suivi les précieux conseils du CAUE et l'adjoint chargé de l'urbanisme de notre commune. Merci encore à eux.

  

Ensuite, elle m'a dit que je pouvais lui renvoyer l'avant-projet pour une ultime vérification avant de déposer le permis de construire. On pourra aussi la joindre en cas de doute pour des petits aménagements non décrits dans le permis de construire dont nous aurions envie par la suite. Elle est d'accord pour nous conseiller. Vraiment trop cool.

  

Retour sur la planche à dessins mais pas pour longtemps.... Un grand pas en avant aujourd'hui.

  

 

 

17 mars 2009 :

  

J'ai envoyé le projet modifié hier après midi et ce matin, LA SUPER NOUVELLE : l'architecte du SDAP accepte le projet sans retouche ! Une dernière vérification, et hop, on va déposer la demande de permis de construire à la mairie. YOUPI !!! Ca avance, ca avance...

  

 

23 mars 2009 :

  

Voila, le dossier est bouclé, enfin, je pense... Dépôt du dossier de demande de permis de construire demain en mairie. Plus qu'a attendre.

 

 

 

19 avril 2009 :

   

Deux nouvelles cette semaine :

  

- La mauvaise (mais on s'y attendait) : On a reçu un courrier de la mairie nous indiquant que le délai pour la délivrance du permis pouvait aller jusqu'au 24 septembre (soit 6 mois) car notre terrain est situé dans la zone protégé des Bâtiments de France.

- La bonne : Un petit mail de l'architecte du SDAP (Bâtiment de France), toujours aussi efficace, nos informe que le dossier a déja été traité par leur service et qu'il devrait être expédié à la mairie avec AVIS FAVORABLE la semaine prochaine.

  

 

28 avril 2009 :

  

Voila la grande nouvelle !!!!!

Par décision en date du 24 avril 2009, soit un mois après le dépôt de la demande, notre permis de construire a été accepté... Champagne.....

  

Merci à tous ceux qui nous ont conseillé et aidé : l'adjoint au maire chargé de l'urbanisme, le CAUE et le SDAP.

  

Maintenant, plus qu'à faire le reste et assembler ma grosse boîte de LEGO... La suite au prochain épisode.

  

 

24 juillet 2009 :

  

Après avoir dévoré les fruits des 12 cerisiers, nous nous attaquons aux prunes et bientôt les pommes. Les raisins continuent de pousser comme les noix. Par contre, pour les noisettes, on espère que l'écureuil nous en laissera.

  

Petits travaux sur le terrain : On a presque fini le mur de soutènement qui agrandira le chemin d'accès, permettant aux camions de venir livrer les matériaux sur le terrain. On a aussi placé un tronc d'arbre le long du chemin qui mène à la maisonnette. Cela va nous permettre là aussi de l'agrandir.

  

 

26 juillet 2009 :

  

Le mur de soutènement est fini ! Et la bonne surprise ce week end c'est qu'en arrivant sur le terrain, on s'est aperçu que notre super voisin avait commencé à combler l'entrée avec du remblai, il a même étendu 3 tonnes de bitume dans l'entrée (un reste de son allée...). Certes il est terrassier, mais c'est super sympa et va m'éviter pas mal d'allées et venues pour chercher du remblai...

  

 

Septembre - octobre 2009 :

  

Toujours pas vendu l'appartement de Nathalie alors ca bloque le budget du gros oeuvre. Heureusement, on est pas pressé. C'est juste gênant pour les prévisions dans notre planning et surtout dans celui des amis qui ont prévus de venir nous aider. En attendant, on profite de ce temps libre pour aménager les abordset rénover la maisonnette.

  

 

26 mars 2010 :

  

C'est parti !!!!!

  

Nathalie doit signer la vente définitive de l'appartement dans quelques jours. Cela annonce le lancement de la construction.

  

Aujourd'hui, 1ère réunion de chantier. Le maçon a eu un chantier repoussé donc il est disponible pour commencer tout de suite. Cela donne un grand coup d'accélérateur tout à coup...

  

Rendez-vous avec le maçon et le terrassier qui ont implanté la maison. Quelques détails à régler et hop, la maison est implantée.

  

  

Ensuite rendez-vous avec le fournisseur des fenêtres. 1er devis signé et 1er gros chèque (c'est que le début).

  

Dans quelques jours il y aura certainement les photos des fouilles puis rapidement des murs qui montent...

  

 

05/04/2010 :

  

C'était notre premier week-end passé dans la petite maison.

  

Le terrassement est presque fini et le trou est énorme !!!

  

On a passé le week-end à recouper les arbres que notre super voisin (qu'est-ce que l'on ferait sans lui) avait du abatre pour commencer le terrassement. Une petite pensée pour le gros cerisier qui a fini en bûche de chauffage, enfin presque car on va pouvoir débiter quelques planches dans les plus grosses parties. Je ferai un meuble en sa mémoire...

  

  

Nath et Lulu dans le sous-sol, enfin presque, juste quelques semaines à attendre...

  

  

 

18 mai 2010 :

  

C'est parti pour la maçonnerie. Après les jours de pluie qui ne s'arrêtaient pas, le maçon a enfin pu creuser ses fouilles. Il devrait y avoir du béton de couler avant la fin de semaine... YOUPIIIIIIII

  

 

22 mai 2010 :

  

Cette semaine le maçon a fait du super boulot : les photos ici.  En quatre jours, les fouilles ont été creusées (il a d'ailleurs fallu agrandir un peu le terrassement) les fondations coulées et tous les murs en béton armé coulés. La semaine prochaine il devrait attaquer les murs en parpaings et ensuite la dalle.

  

 

18 juin 2010 :

  

J'ai passé la semaine dernière à travailler sur le chantier.

  

Au programme : coulage de deux linteaux au dessus des portes intérieures, début électricité dans la pièce de rangement, montage du mur entre la cave et la chaufferie (pas facile de monter un mur bien droit, mais je suis content de moi...). Cliquer ici pour les photos.

  

J'ai rajouté aussi un lien pour voir les photos de l'évolution de la construction : cliquer ici.

  

 

Août 2010 :

  

La partie béton a été terminée le mois dernier par la pose des appuis de portes et des seuils des fenêtres, de couleur pierre. Avec mon apprentie bricoleuse, on a posé les poutres qui feront plus tard le plancher entre la cuisine (dessous) et les chambres des enfants (dessus). On a posé des poutres sur toute la longueur, y compris à l'emplacement de la mezzanine. On les retirera ensuite, mais cela permettra de travailler à l'étage au-dessus sans être en équilibre sur une échelle à 5 mètres de haut.  

 

 

 

On a ensuite recouvert ces poutres d'un plancher provisoire, toujours pour pouvoir travailler au montage de l'ossature bois.

 

 

  

 

Les 7 et 8 août 2010 : gros week-end !!!

  

On a attaqué samedi par le début de la pose du puits canadien. Voila le gros serpent bleu qu'il faut enterrer à 2 mètres de profondeur. 20 cm de diamètre et 50 mètres de long.

  

  

 

Et c'est parti pour les tranchées de Verdun : 

 

 

 

 

 

On voit à peine ma tête !!!!

 

 

  

On a fait appel au meilleur terrassier du coin. Malgré le recours à ce virtuose de la pelleteuse, on a pas pu finir en une journée, la suite dans quelques jours.

  

Le dimanche, après une courte nuit pour cause de fête à Genève, on a décidé de s'attaquer à la pose des fenêtres. L'équipe de pose était venue installer la baie coulissante à galandage. En quelques heures, on a posé les deux autres fenêtres et la porte-fenêtre. Grâce à un niveau impeccable des appuis (merci au maçon) la pose s'est déroulée sans grosse difficulté.

  

 

  

  

On commence à se rendre compte de ce que sera la pièce.

  

Et voila la vue extérieure : 

  

 

14 septembre 2010 :

  

Je fais un petit passage à Annecy pour m'approvisionner en matériel. J'en profite pour laisser ici quelques photos. Je complèterais le blog plus tard.

 

Le camion du kit en bois est arrivé le 01 septembre : là dedans, il y a une maison...  

  

 

Voila où on en était le 06 septembre :  

  

Et le 11 septembre, ca va vite hein ??? 

  

 

26 septembre 2010 :

  

Voici les photos du chantier après 1 mois de travail :

  

La façade Nord Est est terminée, le toit également : 

 

  

L'angle Est de la maison avec l'enrochement (pierres du terrain...) : 

  

La façade Sud Ouest est terminée (trois couches de lasure et la gouttière est posée) : 

  

Comme on a eu de la pluie les deux derniers jours, on ne pouvait pas finir la lasure, alors on a attaqué la pose du plafond : 

 

  

Décembre 2010 :

  

Après le mois de septembre plutôt intense, la construction se poursuit au rythme des week-ends et quelques journées que je peux prendre. 

 

L'extérieur est quasiment terminé, il ne reste plus que deux angles et les entourages de fenêtres à terminer. La gouttière côté route n'est pas encore posée non plus. à L'intérieur par contre cela a bien avancé. Les fenêtres sont toutes posées (sauf le vitrage du châssis fixe à l'étage que l'on posera en dernier). Les volets roulants sont tous posés et raccordés électriquement. L'isolation des murs est terminée et on a monté l'isolant du plafond dans le grenier. Quand le plafond en bois sera terminé, je pourrais le poser.

  

Tout se déroule bien sauf pour la porte d'entrée qui est une catastrophe. La première qui a été livré n'était pas la bonne. La seconde, le panneau du milieu est cabossé, trop brillant et posé de travers. En plus les joints forcent tellement que l'on arrive quasiment pas à fermer à clé. Il faut être deux pour la fermer, un jour, la poignée va casser... 

 

On essaye aussi de faire passer l'électricité au fur et à mesure. On a d'ailleurs mis des petites lampes de chaque côté de la porte d'entrée. Le soir, cela met bien la facade en valeur.

 

Janvier 2011 :

 

Et voila, une nouvelle étape est franchie : le plafond est enfin fini. L'intérieur des murs est complètement fermé par des panneaux d'OSB.

 

Avant de finir le plafond, on a posé un escalier escamotable, ce sera plus facile d'aller dans le grenier.

 

Février 2011 :

 

Le dernier week-end de janvier a été court car j'étais occupé par mon vrai travail. Le bricolage n'a pu commencer que l'après midi. J'ai mis quelques serrures supplémentaires à la porte de service puis, après un détour à la déchetterie pour nettoyer un peu le chantier on est allé chercher un escalier donné par Patrice, le frère de Nathalie. Un escalier tout simple en sapin mais assez joli. Avec ma chérie on l'a installé aussitôt (il a fallu remodeler le plancher). Il devrait rester en place un bon moment, jusqu'à ce que je trouve le temps d'en fabriquer un de mes mains. Le dimanche a été consacré aux cloisons intérieures. Et oui, c'est parti pour les pièces du haut. Matin : raboter du bois et aprèm : début des cloisons. On commence à se rendre compte du volume des pièces.

 

Nathalie, à la vue de l'ossature des cloisons, a eu une révélation : elle souhaite installer un lave mains dans nos minuscules toilettes, en l'intégrant dans une niche créée dans une cloison. Un peu de boulôt supplémentaire mais cela devrait être joli.

 

Dernier week-end de février :

 

Gros week-end (de 4 jours). Vendredi passage à Leroy Merlin pour prendre les portes intérieures mais il n'en restait que deux alors j'ai pris celle-là et commandé les autres. L'aprem, démontage du plancher provisoire qui avait permis de travailler en toute sécurité pour le montage de l'ossature et du plafond. C'est lourd les poutres de 4m de long à descendre tout seul !!!! Ensuite avec ma chérie on les a brossées avant de les reposer, tout en corrigeant une petite erreur que j'avais commis en fixant les premiers étriers de fixation. On a rajouté par dessus du bois qu'il restait du platelage.

Cela fera un joli plafond au dessus de la cuisine.

Le lundi matin, j'ai commencé par faire un peu d'électricité pour ne pas reveiller les voisins, puis rabotage de bois. l'après midi, montage des ossatures des cloisons des chambres pour les enfants.

 

Pour les cloisons des chambres, j'ai décidé de faire en fait des doubles cloisons, soit deux cloisons de 6 cm adossées l'une contre l'autre mais avec 1 mm entre chaque pour que le son ne se propage pas entre les pièces. Deux fois plus de travail mais j'espère que cela vaudra le coup.

 

 

Mars 2011 :

 

Ce mois-ci, on a fini les ossatures des pièces de l'étage. On a également mis les placoplatre dans la buanderie et dans la douche. Toute l'électricité de l'étage est quasiment terminée. On a aussi enterré la mise à la terre de la maison. Le gros chantier de ce mois-ci c'était l'enfouissement des cuves à eau à voir ici : CUVE A EAU.

 

Avril 2011 :

 

Au cours de ce premier week-end de travaux en avril, on a fini de relier les cuves à eau, puis bien lancé la plomberie. La distribution des pièces en eau chaude et froide est quasiment terminée. Il ne restera que les évacuations, et le racordement du chauffe eau et de la pompe à eau (celle qui pompera dans les cuves). Il faut également que je raccorde la maison avec l'arrivée d'eau principale, mais pour cela il faut encore faire une tranchée et trouver où passe exactement le tuyau de desserte de la maisonnette, puisque je vais repiquer l'eau sur cette arrivée.

 

ETE 2011 :

 

Comme le mois de juin a été bien occupé en fiestas les week-end, le chantier n'a pas avancé trés vite. Je n'étais donc pas près à couler la dalle chauffante avant les grosses chaleurs de l'été (chaleurs relatives en juillet, mais on ne pouvait pas le savoir avant). On a commencé a poser de l'isolant dans les cloisons pour isoler phoniquement chaque pièces.

 

Ensuite on a donc commencé a poser les lambris larges dans les chambres.

 

 

Septembre 2011 :

 

J'ai pris quelques jours pour poser le plancher chauffant dans l'entrée, le couloir, la salle de bain, les WC, le séjour, la cuisine et l'atelier (explication complète ici).

  

Le chapiste est ensuite venu pour couler la dalle en béton liquide. On a choisi une entreprise locale qui nous a été recommandée : AMBROCHAPE à Ambronay 01.

Son patron a l'air trés compétent (on pourra évaluer après une saison la qualité de la dalle). Il a été plein de (bons) conseils et les prix sont trés corrects. Il était le moins cher des devis que l'on avait demandé aux entreprises du coin.

 

Plus qu'a attendre quelques jours avant de marcher dessus et ensuite poser le carrelage (attention le dos...)

 

Comme on ne pouvait plus travailler à l'intérieur, on en a profité pour finir quelques entourages de fenêtres et passer de la lasure sur des parties qu'on avait pas encore faites.

 

Novembre 2011 :

 

J'ai pu grouper quelques jours de repos pour lancer l'opération carrelage. Comme on souhaitait poser le carrelage avant d'installer le poêle, il fallait mettre les bouchées doubles avant l'hiver.

 

La grande pièce du bas est faite, ainsi que le couloir et l'entrée en haut :

 

 

 

 

 

Après 6 jours à quatre pattes, le dos et les genoux en compote, les mains brûlées par la colle, les joints du bas sont quasiment terminés. La pose du poêle va pouvoir débuter.

 

Décembre 2011 :

 

En ce début d'hiver, la priorité, c'est la pose du poêle. Il a donc fallu percer le plafond, le toit et poser tout le conduit isolé. Pourquoi un conduit isolé qui traverse le grenier, hé bien tout simplement pour que les fumées ne se refroidissent pas en arrivant dans cette zone non chauffée et que cela gêne le tirage du poêle. Je ne détaillerai pas la technique de pose du conduit, les sites des fabricants comme celui de POUJOULAT (la marque que l'on a choisi) fourmillent d'explications. Le plus délicat était de bien maintenir les matériaux inflammables à distance du conduit et bien s'appliquer pour effectuer l'étanchéité au niveau du toit.

 

 

 

Janvier 2012 :

 

Avec la vague de froid qui était annoncé il a fallu mettre les bouchées doubles pour pouvoir mettre en service la VMC à double flux. C'est la VMC (ventilation mécanique contrôlée) qui aspire l'air dans le puit canadien. Il fallait absolument mettre en service tout le système pour pouvoir mettre la maison hors-gel. Contrat rempli (après une semaine de boulot et une tendinite au coude pour avoir percer les murs en béton armé). Il a fallu passer les gaines d'insufflation et les gaines d'extraction. Cela en fait des gaines à passer. Puis installer le bloc moteur, l'échangeur thermique et relier tout ça. Ne pas oublier le raccordement électrique. Une bonne chose de faite.

 

Les premiers essais sont plutôt concluant :

Températures relevées :

- intérieur maison : 14° (le poêle n'avait pas trop fonctionné).

- extérieur : - 9°

- sortie du puit canadien : 7.6°

- sortie échangeur thermique : 12°

Donc l'air est capté à l'extérieur (-9°), il est réchauffé dans le puit canadien et ressort à + 7.6°, il est encore réchauffé dans l'échangeur thermique par l'air extrait de la maison (à 14°) et ressort donc à +12°, soit seulement 2 degrés de moins que l'air ambiant.

 

Il a fallut aussi que je fabrique une protection pour l'entrée d'air extérieure du puit canadien. Il faut empêcher l'eau de pluie de pénétrer et pouvoir mettre un filtre de niveau G4 pour filtrer les pollens. Dés que j'aurais un peu de temps je détaillerais l'installation complète avec des photos.

 

L'étape suivante sera la pose des sanitaires. A suivre...

 

 

Mai 2012 :

 

Oups, on est déjà en mai.... J'ai été pas mal pris par mon autre travail (le vrai), un baptême, des week-ends ski et des vacances à la mer alors j'ai pu consacrer un peu moins de week-end à la maison, mais on a quand même avancé. Je sais, on pourrait aller un peu plus vite, mais on a choisi de ne pas faire que ça et de profiter aussi de la vie.

 

Les WC sont opérationnels :

 

On a choisi de mettre une cuvette suspendue. La pièce n'est pas très grande mais on a quand même pu glisser une niche pour intégrer un lave mains (visible sur la gauche). La chasse d'eau est alimentée avec l'eau de pluie recueillie dans les cuves extérieures.

 

Le couloir avance aussi :

 

 Partie basse : du bois, partie haute : du placoplâtre que l'on recouvrira par la suite avec de l'enduit à cirer. On voit le tuyau du poêle passer sur la droite.

 

 La cuisine se dessine également :

 

Au dessus du plan de travail, il est prévu de mettre de l'ardoise en crédence, et le bois est déjà posé au dessus. Le bois a été chauffé en étuve à haute température. Cela le stabilise et le traite naturellement. En plus cela lui donne une jolie couleur miel. On n'a pas encore reçu les plans de travail alors c'est en stand-by.... On est tout de même allé chercher quelques caissons avec des tiroirs chez Ikéa. Ces meubles sont vraiment bien conçus. Le montage est simple.

 

La salle de bain n'attend plus que la baignoire et les vasques :

Avant :

 

Après :

 

Les murs sont recouverts de bois ou de placoplâtre pour les endroits où l'on va mettre le travertin (sorte de marbre beige). Il s'agit du même bois que celui de la cuisine.

On voulait une douche italienne, il a donc fallu couler une forme particulière dans la dalle. J'avais laissé une réservation lors du coulage de la dalle. Puis j'ai installé un caniveau que l'on a souhaité mettre en plein milieu de la douche. Ensuite, le plus dur : j'ai coulé une dalle en forme de pointe de diamant inversée avec quatre pentes pour que l'eau coule vers le caniveau. J'ai alors passé un primaire d'accrochage, puis mis des bandes d'étanchéité dans les angles, et recouvert le tout de deux couches d'un produit qui forme une pellicule étanche. La dernière partie de plaisir : la découpe du carrelage afin que celui-ci suive les quatre pentes. Et voila le travail :

 

On a choisi des joints gris anthracite :

 

 Si tout se passe bien le prochain week-end sera consacré à la cuisine : fixation des meubles, pose du plan de travail, de l'évier etc etc....

 

Et voila le début de la cuisine :

Les caissons ont été mis en place et deux des plans de travail aussi. Ayant changé d'avis en cours de route, ont attends encore deux plans de travail afin de recouvrir l'îlot central. Le week-end prochain je vais pouvoir coller la crédence et continuer le raccordement de l'évacuation et l'alimentation en eau.

 

On commence aussi à réfléchir à la terrasse pour en profiter dés cet été...

 

Un peu de travertin dans la douche : 440 carreaux à poser ... ouf !!!!

 

Une fois les joints réalisés et la colonne de douche posée, voila le travail :

 

Fin juin et début juillet :

Après avoir fini la douche, j'ai posé près de 100 plots de béton et les solives pour la terrasse mais malheureusement on a pas encore reçu les lames de la terrasse, pourtant commandées début juin.... grrrrr.

 

J'ai profité du temps libre pour faire quelques bricoles :

- luminaires faits maison dans le salon,

- tablette dans les WC

- plan de travail et crédence de la cuisine (photos à venir)

 

 

 

Novembre 2012 :

 

La cuisine n'est pas terminée mais "opérationnelle". A voir ICI

 

 

La salle de bain est également "opérationelle". A voir ICI

 

La terrasse est terminée :

 

D'autres bricoles ont également été terminées : isolation du grenier, un peu d'électricité etc...

 

Le plancher du salon:

On fixe les lambourdes au sol :

On pose de l'isolant entre les lambourdes :

Et ensuite, plus qu'a poser le plancher (et la porte du bureau)

 

Quelques finitions ont été effectuées :

La fenêtre du bureau :

Le chassis fixe :

La porte d'entrée avec son seuil :

 

La mise en peinture du tuyau isolé du poële :

On avait pris la bombe chez notre founisseur de poële pour avoir la même teinte que le tuyau mais visiblement, celui qui fait les peintures devait un truc dans l'oeil. Bon, pas grave, cela fera toujours moins moche qu'un tuyau en inox.

 



12/01/2009
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres